Diagnostic à caractère prospectif des dynamiques agricoles et paysagères de la vallée du Mars (Cantal)

Ce contrat, signé en 2012, a été commandité et financé par la Direction Départementale des Territoires (DDT) du Cantal. Il concerne, pour l’essentiel, les trois communes couvrant la partie glaciaire de la vallée du Mars, descendant des pentes du puy Mary : Le Falgoux, Le Vaulmier et Saint-Vincent-de-Salers.

La recherche, à réaliser pour le printemps 2013, donne suite à des travaux d’étudiants effectués ces dernières années portant sur le diagnostic et les problématiques générales de la vallée. Il ajoute à ces études un volet prospectif, et propose en outre une analyse plus fine du lien entre les activités agricoles et l’évolution des paysages. Il s’appuie sur des enquêtes de terrain et un travail d’analyse de diverses bases de données (statistiques agricoles, registre parcellaire, photographies aériennes).

Cette recherche finalisée s’inscrit dans le contexte d’une problématique territoriale de la vallée du Mars caractérisée par un très fort isolement, et surtout une déprise démographique encore importante dans la période contemporaine, phénomène relativement rare à l’échelle nationale. Malgré cette déprise, l’activité agricole, qui rassemble une grande partie de l’emploi disponible localement, parvient à se maintenir et à assurer un entretien des paysages.

L’évolution paysagère est cependant dépendante de celle de l’activité agricole et les réflexions en cours des agriculteurs, notamment sur la reconquête des versants et l’évolution des filières de transformation des produits locaux, nécessitent une remise en perspective plus globale ; l’étude du CERAMAC devra déboucher sur quelques pistes d’action.