Actualité

Outils

  • Annuaire
  • Contact
  • Plan du site

Soutenance de thèse

Soutenance de thèse

Le tourisme rural au service du développement régional en Kroumirie (Tunisie) - Entre potentialités locales et réalités du développement durable

Présentée et soutenue publiquement par Monsieur Hammed Nizar, le 22 mai 2015 à 14 h, amphi, IADT, 51 bd François Mitterrand, Clermont-Ferrand.

Jury :
- M. Jean-François MAMDY, professeur émérite, Vetagrosup, Clermont-Ferrand
- M. Hichem REJEB, professeur, Institut Supérieur Agronomique de Chott Mariem, rapporteur
- M. Daniel RICARD, professeur, Université Blaise-Pascal, Clermont II, directeur de thèse
- M. Jean RIEUCAU, professeur, Université Lyon II - Lumière, rapporteur
- M. Laurent RIEUTORT, professeur, Université Blaise-Pascal, Clermont II

Résumé : Depuis les années 1960, la Tunisie, a développé une politique de tourisme balnéaire de masse basée principalement sur les atouts climatiques du pays et la proximité avec l’Europe. Afin de développer cette politique, l’Etat a joué un rôle central en créant les institutions nécessaires et en encourageant les investissements privés ; le pays a ainsi trouvé sa place en tant que destination touristique de référence dans le bassin méditerranéen. Cependant, avec la multiplication des offres par les pays concurrents (Maroc, Croatie, Turquie, Egypte, Grèce…), le produit balnéaire tunisien s’essouffle. Il est donc important de diversifier cette offre afin de garder et de développer la clientèle. Dans cette optique, l’Etat avait créé, dans les années 1980, le pôle touristique de Tabarka-Ain Draham avec pour objectif de dynamiser le Nord-Ouest et notamment la Kroumirie, notre zone d’étude. Aujourd’hui, ce massif de moyenne montagne reste toutefois toujours isolé et marginalisé, malgré l’existence, à proximité, du pôle touristique balnéaire à Tabarka, qui n’a pas pu s’imposer réellement sur la carte touristique du pays à l’instar de la côte orientale (Djerba, Sousse, Hammamet). Le tourisme rural n’en demeure pas moins une vraie piste d’action pour un développement durable de la région, vu les potentialités locales, à travers notamment la richesse du patrimoine culturel, naturel et historique.