Actualité

Outils

  • Annuaire
  • Contact
  • Plan du site

Soutenance de thèse

Soutenance de thèse

Soutenance de thèse de Edlira KOLA
Pauvreté paysanne et diversification des ressources dans les campagnes albanaises. L’exemple du littoral nord
Mercredi 7 septembre 2015 - 14 h 15 - IADT - 51 bd François-Mitterrand - 63000 Clermont-Ferrand

Cette thèse s’inscrit dans le champ des recherches portant sur les transformations des campagnes de l’Europe centre-orientale et balkanique et sur l’émergence de différents modèles agricoles. Dans ce contexte, le cas de l’Albanie est unique car il repose sur les mutations spécifiques du foncier durant la deuxième moitié du XXe siècle, avec la collectivisation puis la redistribution égalitaire (au moins en principe) des terres. On aboutit, depuis plus de deux décennies, à l’émergence d’un véritable microfundisme avec une superficie d’exploitation de 1,2 ha en moyenne pour plus de 350 000 exploitations. Cette recherche tente de répondre à plusieurs questions : comment de telles exploitations peuvent-elles « survivre » dans le contexte européen ? quelle est la situation actuelle de la pauvreté rurale et de la diversification des sources de revenus ? Quelles sont les formes et les effets de la pluriactivité sur les ménages et sur leur territoire ? Peut-on parler d’un nouveau modèle de développement agricole et rural ? Les recherches conduites dans le district de Lezhë, sur le littoral nord et l’immédiat arrière-pays, viennent confirmer la résilience et la flexibilité de cette micro-exploitation, avec un taux significatif (environ un tiers) de ménages agricoles qui s’assurent des revenus complémentaires à travers les activités para-agricoles (diversification des systèmes, cueillette, vente directe, transformation à la ferme) ou en dehors de la ferme (double-emploi, création d’entreprises dans les services, migration saisonnière). Parallèlement, même si les remises migratoires ont diminué depuis la fin des années 1990, le nombre des exploitations aux revenus issus de l’émigration continue à être important, représentant presque 30 % du total des ménages agricoles. Si cette diversification des sources de revenus des ménages ruraux albanais est stimulée par les difficultés économiques, la pauvreté et la défaillance de l’activité agricole, ces modalités concrètes sont donc d’abord extra-agricoles, les structures familiales facilitant sa mise en œuvre. La multifonctionnalité valorise les ressources du territoire rural même s’il faut prendre en compte la diversité des ménages et des villages ainsi que la plus ou moins grande proximité des villes et/ou des zones littorales. C’est bien l’émergence d’un nouveau modèle agricole fondé sur des micro-exploitations jouant sur une pluralité de ressources, sur l’autoconsommation et les circuits de proximité que montre la thèse.

A télécharger